• Manifestations scientifiques,

COLLOQUE INTERDISCIPLINAIRE INQUIETUDES ET INCERTITUDES DES UTOPIES DANS L’ESPACE LUSOPHONE

Publié le 15 novembre 2016 Mis à jour le 15 novembre 2016

Colloque international organisé par la Fondation Calouste Gulbenkian – Délégation en France et co-organisé avec le CRILUS-EA369 Études Romanes de l'Université Université Paris Nanterre la Défense, l'Université Sorbonne Nouvelle Paris 3, l'Université Paris 8, l'Université Blaise Pascal/ Clermont portant sur "les inquiétudes et incertitudes des utopies dans l'espace lusophone"

Date(s)

du 29 novembre 2016 au 30 novembre 2016

Le 29 novembre de 9h30-18h
et le 30 novembre de 9h30-13h

Lieu(x)
Fundação Calouste Gulbenkian – Délégation en France
39 bd de la Tour-Maubourg
75007 Paris
Résumé :

Ce colloque s’inscrit dans le cadre du Festival de l’Incertitude, organisé à Paris par la Fondation Calouste Gulbenkian – Délégation en France. L’utopie de Thomas More ouvre sur un horizon de possibilités de réflexions qui la lient avec «l’horizon d’attente», terme que Paul Ricœur emprunte à Koselleck pour formuler la forme de doute qui s’empare de l’humain, face à l’attente de la réalisation incertaine de la promesse initiale. Nous proposons d’analyser les inquiétudes et les incertitudes des utopies dans l’espace lusophone, selon une temporalité allant de la période des Découvertes à nos jours.
Les problématiques, pour lesquelles nous mobiliserons les outils combinés de plusieurs champs disciplinaires, seront développées de façon croisée. Durant deux jours, cinq séances conjugueront communications et débats autour d’objets thématiques allant des arts plastiques à la sociologie en passant par le théâtre et le cinéma, la linguistique et la littérature, l’histoire et l’histoire culturelle. Il ‘s’agira également d’analyser et d’interroger les contours d’un discours qui ne cesse de défier et de perturber l’ordre des choses au sein de nos sociétés de plus en plus fragilisées.


Programme du Colloque :


Le Mardi 29 NOVEMBRE

9h15- Accueil des participants
9h30- Ouverture du colloque

10h-11h30 Séance 1- Inquiétude et déplacements
Modérateur : Leonardo Tonus

Marie-Hélène Piwnik – Livros do desassossego d’une traduction l’autre: la conception novatrice de Teresa Rita Lopes

Résumé:

La conception du magnum opus de Fernando Pessoa proposée par Teresa Rita Lopes. Réflexions sur la traduction du titre en français.

Mots-clés : étymologie, traduction, choix

Marie-Hélène Piwnik est professeur émérite à l’Université Paris Sorbonne. Ses principales publications sont Échanges érudits dans la Péninsule Ibérique (1750-1767), Paris, Fondation Calouste Gulbenkian ; Eça de Queiroz revisitado, Opéra Omnia, Prix de l’essai Grémio Literário. Elle est aussi la traductrice de nombreux romans des écrivains suivants: Eça de Queiroz, Mário de Carvalho, Urbano Tavares Rodrigues ou Gonçalo M. Tavares.

Saulo Neiva et José Augusto Cardoso Bernardes – Incertitudes et anachronismes - relectures du passé dans Les Lusiades

Résumé:

Quels rapports s’établissent-ils entre incertitude et anachronisme dans la représentation camonienne du passé collectif ? Cette représentation est-elle redevable à une conception « achronique » de l’histoire (Koselleck) ? Ou est-elle caractéristique d’une conception « moderne » du temps, fondée sur le morcellement du temps en passé, présent et futur, dont le repère principal est constitué par le présent contingent et proche ? Autrefois source d’incertitude pour l’historien, l’anachronisme a commencé à être réévalué positivement depuis quelques décennies. Acte délibéré ou involontaire, donnant lieu aussi bien à une relecture du passé qu’à une réinterprétation du présent, il nous permet de penser autrement les rapports que nous établissons à la fois avec le présent d’où écrit l’auteur, avec le passé que cet auteur réinvestit et avec le présent d’où nous lisons ses textes.
Mots-clés : anachronisme ; achronie ; épopée.

José Augusto Cardoso Bernardes est professeur à l’Université de Coimbra, où il dirige la Bibliothèque Générale de l’Université. Il s’intéresse à la littérature portugaise de la
Renaissance et à la situation des Humanités dans le cadre de la recherche et del’enseignement. Tout récemment, il a coordonné les volumes Camões nos prelos de Portugal e da Europa (1563-2000).

Saulo Neiva est professeur à l’Université de Clermont-Auvergne, où il dirige le Centre de Recherches sur les Littératures et la Sociopoétique (CELIS EA4280), ainsi que la Chaire Sá de Miranda. Ses travaux portent sur les transformations des genres littéraires et sur les échanges entre la France et le monde luso-brésilien. Il a co-organisé le Dictionnaire raisonné de la caducité des genres littéraires (Droz).


Catarina Vaz – Incertitudes et ambiguïtés dans la traduction d’œuvres littéraires lusophones contemporaines

Résumé :
L’une des missions du traducteur littéraire est de construire des ponts et des liens entre les différentes langues et cultures. Les œuvres littéraires hypercontemporaines (en portugais) sont un défi majeur pour le traducteur car il doit les interpréter de façon à pouvoir recréer, dans une autre langue, les mêmes caractéristiques discursives. L’ambiguïté et l’incertitude assument dans ce cadre un enjeu majeur dans le travail mené par le traducteur. Comment interpréter un monde fragmentaire, un discours en apparence décousu où une multiplicité de temps, de lieux et de personnages évolue ? Nous souhaitons réfléchir aux processus d’interprétation présents dans le domaine de la traduction littéraire qui permettent à la fois la dilution de frontières linguistiques et le partage de significations et d’expériences.
Mots-clés : traduction, littérature portugaise contemporaine, interprétation, ambiguïté et incertitude
Catarina Vaz Warrot est boursière de la FCT en post-doctorat à l’université de Porto (CLUP) travaillant sur «Le rôle du traducteur littéraire : entre coopération et re-création textuelle». Son ouvrage Chaves de leitura e chaves de escrita nos romances de António Lobo Antunes a été publié en 2013. (Lisboa, Leya, Texto Editora, coleção «ensaio», sob a direcção de Maria Alzira Seixo, 253pp.)

11h30-12h - Pause-café

12-13h Séance 2- Utopie et contre utopies
Modérateur : Maria Helena Araújo Carreira

Adelaide Fins – Devenir soi-même dans l’incertitude et l’utopie : la portée éthique et politique de Os Memoráveis de Lídia Jorge

Résumé:

Du soi utopique au soi fraternel : l’apport de Os Memoráveis à l’éthique de la sollicitude. Soulignant l’importance de la littérature pour la philosophie, cette contribution vise à accentuer la dimension éthique et politique présente dans Os Memoráveis, une éthique du « devenir soi-même » qui suppose une approche narrative de la temporalité et qui joue avec le concept de fraternité, d’abord incertain, puis relationnel. L’œuvre symbolise toute une éthique de la sollicitude que nous exploiterons dans les perspectives ouvertes par l’éthique de Paul Ricœur, Martha Nussbaum, Solange Chavel et Julia Kristeva. Notre but est de contribuer à une compréhension des sujets dont la singularité (affects, imagination, subjectivité) ne peut se comprendre que comme travaillée par l’universel (liberté, justice, démocratie).

Mots-clés : utopie – identité narrative – sollicitude – fraternité

Adelaide Gregório Fins – Université de Paris-Sorbonne/Université de Coimbra. Prépare une thèse de doctorat en philosophie politique et éthique. A participé à l’ouvrage collectif Les grandes œuvres de la philosophie en fiches. Auteurs classiques et contemporains, dir. C. Ruby, Paris, Ellipses, 2016. A traduit des textes pour Rue Descartes, Revue du Collège International de Philosophie.

Leonardo Tonus - Utopie et contre utopies de l’immigration

Résumé:

Le thème de l’immigration n’est pas nouveau dans la littérature brésilienne. Présente dès le milieu 19ème siècle, cette thématique s’est inscrite de façon définitive dans le champ littéraire brésilien, notamment pendant la période de transition démocratique. Par la quête des origines ces romans témoignent d’une volonté d’inscrire « la geste immigrante » dans le flux de l’histoire. Toute la complexité et la contradiction de ces récits reposent sur la recherche d’un « jalon premier » qui, tenu pour nouveau, n’est en aucun cas novateur. Les expériences fondatrices mises ici en exergue convergent toutes vers un questionnement sur l’échec des grandes utopies fondatrices qui pendant des siècles ont dicté les représentations identitaires du Brésil.

Mots-clef : Immigration, littérature brésilienne, roman de filiation.

Leonardo Tonus est Maître de Conférences et responsable de la section de portugais à l’université Paris-Sorbonne. Ses recherches portent sur la représentation de l’immigration dans le roman contemporain brésilien et les rapports entre texte et spatialité.

13h-14h30 - Pause déjeuner

14h30-15h30h Séance 3 - Sublimer les incertitudes
Modérateur : Saulo Neiva

Egídia Souto - De l’atelier du peintre à la table du poète. «Recettes contre l’incertitude»

Résumé:

Nuno Júdice développe un jeu baroque où le destinataire doit dévoiler l’énigme de l’image et voir au-delà de l’espace de la feuille. Le poète est loin de l’imitation et cependant très proche d’une écriture symbolique qui parle à tout un chacun, selon son degré d’implication et d’intuition. Le lecteur a le choix de jouer et de voir au-delà de l’œil du créateur et, à partir de ses mots, de reproduire aussi son propre tableau comme artefact littéraire. Le poète est un autre en se faisant peintre par les mots? Mais ne cherche t-il pas à peindre le mot parfait avec son crayon? Serait-il en quête du souffle divin pour construire un discours qui semble né d’une intranquillité....

Mots-clés: Nuno Júdice, art, ekphrasis, peinture, création.

Egídia Souto est docteur en art, littérature et civilisations des pays lusophones à l’Université Sorbonne Nouvelle Paris-3, chercheur associé au CREPAL, au CEAUP (Centre d'études africaines de l'université de Porto) et membre du groupe « Raízes e Horizontes da Filosofia e da Cultura em Portugal ». Actuellement Maître de conférences à l’Université de la Sorbonne Nouvelle-Paris 3. Passionnée par la littérature, les voyages et l’art, elle a publié plusieurs articles au Portugal et en France. Depuis quelques années, elle est conférencière au musée Dapper, musée du Quai Branly et au Musée de l’Homme.


Izabella Borges - Les incertitudes de la création : quand l’écrivain s’égale au peintre

Résumé:
Notre communication vise à examiner les aspects formels du dialogue entre les arts, instauré par l’écrivain brésilien Sérgio Sant’Anna dans son œuvre. Ce dialogue, qui au départ semblait être celui d’un écrivain en quête de modèles, prend progressivement un cheminement bien particulier et débouche sur une forme nouvelle : celle l’exercice de l’ecphrasis. C’est donc en « donnant à voir » à ses lecteurs des œuvres issues d’un champ disciplinaire autre que le littéraire que Sérgio Sant’Anna tente de dépasser, à sa manière, les limites de l’écriture, afin de sublimer les incertitudes intrinsèques à l’acte de créer.
Mots-clés: Sérgio Sant’Anna, ecphrasis, dialogue, art.
Docteur ès-lettres (Langue et littératures lusophones), Izabella Borges est membre associé du CREPAL (Centre de recherches sur les pays lusophones Université Paris 3 - Sorbonne Nouvelle). Traductrice et directrice de la collection Brésil pour les Éditions Envolume, Izabella Borges enseigne actuellement à l’Université Paris – Sorbonne.

Marcelo Marinho - Poétiques de l’incertitude: l’autobiographie irrationnelle de João Guimarães Rosa

Le chef-d'oeuvre Grande Sertão : Veredas (1956) est présenté par son auteur comme une « autobiographie irrationnelle » : l'ambassadeur, médecin et romancier polyglotte João Guimarães Rosa (1908-1967) est mort trois jours après la cérémonie d'entrée à l'Académie Brésilienne de Lettres, à l'apogée de son parcours littéraire et diplomatique. Cet événement biographique majeur, craintivement ajourné pendant quatre ans de suite, s'offre comme un « horizon d'attente » pour la lecture du pacte faustien passé par le héros Riobaldo, inévitablement condamné à perdre Diadorim, son âme. Le doute s'empare du lecteur : quel est ce lieu utopique où l'on raconte un destin pour ensuite le vivre ? Biographie et littérature se conjuguent ici pour ouvrir l'espace à la Poétique de l'Incertitude.

Mots-clefs : João Guimarães Rosa ; autobiographie irrationnelle ; Grande Sertão : Veredas ; Poétique de l'Incertitude.

Marcelo Marinho est docteur en Littérature Comparée (Sorbonne Nouvelle) et chercheur associé au CREPAL. Il a enseigné dans différentes universités au Brésil, en Hongrie (Université Eötvös Lorànd) et au Canada (Université du Québec). Actuellement, il enseigne à l'Université fédérale de l'intégration latino-américaine, au Brésil. Il est l'auteur de João Guimarães Rosa (Paris, L'Harmattan).

16h-16h20- Pause-Café

16h30-18h Séance 4 - L’incertitude de créer face à la contrainte
Modérateur : Graça dos Santos

Catarina Firmo - Utopies du corps en scène chez Almada Negreiros: figures, scénarios et paysages de l'inquiétude

Résumé:
Le théâtre dans la vie de Almada Negreiros est indissociablement lié à son œuvre plastique. Dans son parcours de dramaturge et scénographe, la représentation du corps est avant tout un reflet de l’utopie : le corps abstrait dans les silhouettes futuristes des Ballets Russes ; le corps-figure, fusionné avec la matière, dans Antes de Começar où deux marionnettes débâtent l’opposition entre l’humain et le pantin ; la mascarade du Music Hall et du Cabaret artistique dans Deseja-se Mulher. Chez Almada le corps oscille encore entre l’autoportrait et la quête de l’altérité ; ce corps fragmenté, à la fois scénario et paysage se réclame aussi comme manifestation de l’inquiétude.
Mots-clés: Corps, figure, théâtre, scénographie
Catarina Firmo est chercheuse dans un projet de pos-doctorat intitulé « Artefacts en mouvement – Frontières et hybridismes aux théâtre de formes animées », accueilli par le Centre d’Etudes de Théâtre de l’Université de Lisbonne, à l’abri d’une bourse de la Fondation pour la Science et la Technologie. Elle a été enseignante de Langue et Littérature Portugaise à l’Université Paris 8 entre 2009 et 2015. Actuellement elle donne des cours de Théorie du Théâtre à l’Ecole Supérieure d’Education de Lisbonne. Elle a soutenu une thèse de doctorat en 2011 intitulé « Du mot à la scène et du mot en scène – Dramaturgies de l’absurde en France et au Portugal » à l’Université Paris 8, en cotutelle avec l’Université de Lisbonne (sous la direction de Maria Helena Araújo Carreira et Maria João Brilhante).


Eurydice da Silva - L'âge d'or du cinéma portugais sous l'Etat Nouveau : l'envers du décor (de 1933 à 1950)

Résumé:

L’histoire du cinéma portugais pendant l’Etat Nouveau est profondément liée au contexte politique de l’époque. Dès 1933, le Secrétariat National de la Propagande contrôle la production cinématographique portugaise dans le but de promouvoir un cinéma national fidèle à l’idéologie de l’Etat. Considérées aujourd’hui encore comme l’âge d’or du cinéma portugais, les années 30-40 sont marquées par des succès commerciaux (films historiques et musicaux, comédies, adaptations de classiques de la littérature portugaise). Nous analyserons le scénario censuré d’un film représentatif de la production de l’époque : Amour de Perdition (1943), de António Lopes Ribeiro, afin de comprendre les articulations entre cinéma et politique, les modes de production de ce cinéma utopique, ou l’envers du décor de l’idéal cinématographique sous l’Etat Nouveau.

Mots-clés : Cinéma – Etat Nouveau – Censure – scénario (ou Portugal)

Eurydice Da Silva est scénariste et doctorante contractuelle à l’Université Université Paris Nanterre. Elle est membre du CRILUS (EA 369 – Etudes Romanes) et son projet de thèse porte sur le cinéma portugais pendant l’Etat Nouveau de Salazar (1933-1974).


Le Mercredi 30 NOVEMBRE

9h30- Accueil des participants


9h45-10h45 Séance 5 - Incertitude et utopie en Orient et en Afrique
Modérateur : Egídia Souto

Dejanirah Couto - Les luso-indiens dans la littérature indienne contemporaine

Résumé:

En gardant à l’esprit la ligne de force de ce colloque - la thématique de l’incertitude - la présente communication examinera le statut identitaire des luso-indiens tel qu’il nous apparaît dans l’ouvrage de Salman Rushdie « Le dernier soupir du Maure », publié en 1996. Ballotés entre deux cultures, l’indienne et l’occidentale, entre deux religions, l’hindouisme et le christianisme, les luso-indiens (ou les indiens de culture lusitanienne), sont perçus comme des métis et des intermédiaires entre deux mondes. Ils cristallisent autour de leur image une « incertitude identitaire » qui enduit de nombreux préjugés à leur égard. En dépit d’un message apparent de pluralisme et de tolérance, Rushdie demeure très ambigu lors qu’il s’agit de leur identité et de leur place dans la société indienne. La vision de Rushdie, qui rejoint celle de V.S. Naipaul sur les luso-indiens, s’inscrit dans une perception au vitriol du premier passé colonial, n’est pas dépourvue d’arrière-pensées politiques. Elle rejoint un certain débat post-moderne, actuel en Inde, sur le métissage et l’identité.

Mots-clés : Identités, luso-indiens, Salman Rushdie, V.S. Naipaul.

Dejanirah Couto est historienne, maître de conférences habilité à diriger les recherches à l’École pratique des hautes études. Spécialiste de l’Histoire impériale portugaise en Asie et des relations politiques, économiques et culturelles avec les Empires et états musulmans à l’âge moderne, elle a publié de nombreuses études dans son champ de recherches.


Martin Ramos - Les destinées incertaines de la chrétienté japonaise (16e-19e siècles)

Résumé:

Les succès acquis au Japon, au 16e siècle, par des missionnaires principalement portugais ont été fort précaires. Dans la première moitié du 17e siècle, l’Archipel rompt ses relations commerciales avec les puissances ibériques et les communautés catholiques connaissent la répression ; celles-ci sont rapidement coupées de leurs élites et le catholicisme disparaît peu à peu de l’espace public. À première vue, l’entreprise évangélisatrice semble ainsi avoir été un échec. Un renversement de perspective, des centres de pouvoir vers les campagnes, permet cependant une autre lecture des événements : dans de nombreux villages, l’héritage catholique — et donc aussi, en quelque sorte, portugais — se transmet de génération en génération et survit aux deux siècles de clandestinité.

Mots-clefs : Japon, missions catholiques, présence portugaise en Asie, clandestinité religieuse

Martin Nogueira Ramos est maître de conférences à l’École française d’Extrême-Orient (EFEO). Il a effectué sa thèse de doctorat sur la question du catholicisme et du crypto-christianisme dans la société villageoise japonaise du 19e siècle. Il travaille actuellement sur la diffusion du catholicisme, au 16e siècle, dans ce pays.


10h45-11h15-Pause-café

11h15-12h30- Maria-Benedita Basto, Agnès Levécot et Raquel Schefer - Afrique lusophone : dialogue entre l’histoire, l’image et la littérature à propos des incertitudes et des utopies

Résumé:

Dédiée aux pays de l’Afrique lusophone, cette table ronde se propose de réfléchir de façon interdisciplinaire et connectée sur les deux grands axes thématiques de ce colloque, que nous écrivons au pluriel : incertitudes et utopies. Dans un dialogue qui traversera l’histoire, le cinéma, la photographie et la littérature, nous tenterons de saisir la place et le rôle des incertitudes dans le travail esthétique mené par les artistes africains, en ayant comme horizon d’analyse la relation entre l’utopie, l’art et le politique. Une fonction utopie et un effet utopie pourront se dégager de nos échanges autour de passages d’œuvres choisies qui reflètent à la fois des inquiétudes, des formes de résistance et des désirs de communspossibles.

Mots-clés: Afrique lusophone, utopie, histoire, cinéma, littérature.

Maria-Benedita Basto est Maître de conférences en Histoire et cultures lusophones à l’Université Paris-Sorbonne, chercheuse au CRIMIC, chercheuse associée à l’IMAF et à l’IHC-UNL. Son travail porte sur des problématiques coloniales et postcoloniales autour des mémoires, de l’archive, de la décolonisation des savoirs et des (trans)nationalismes croisant histoire, littérature, cinéma.

Après avoir quitté ses fonctions de Maître de Conférences à l’Université Sorbonne Nouvelle–Paris 3, Agnès Levécot poursuit ses recherches au sein du CREPAL (Centre de Recherche sur les Pays Lusophones) dans les domaines de la production romanesque portugaise et africaine contemporaine.
Elle a publié de nombreux articles dans des revues spécialisées nationales et internationales, ainsi qu’un essai intitulé Le Roman portugais contemporain. Profondeur du temps (Paris, Editions de l’Harmattan, 2009).

Raquel Schefer est chercheuse et cinéaste. Docteur en Études cinématographiques et audiovisuelles de l’Université Sorbonne Nouvelle — Paris 3, Schefer est ATER en Études cinématographiques à l’Université Grenoble Alpes. Elle a publié l’ouvrage El Autorretrato en el Documental en Argentine. Elle est co-éditrice de la revue de cinéma La Furia Umana.

12h30- Clôture du colloque

Comission scientifique:
  • Egídia Souto (Université Sorbonne Nouvelle Paris 3),
  • Graça dos Santos (Université Université Paris Nanterre),
  • Leonardo Tonus (Université Paris Sorbonne),
  • Maria Helena Carreira (Université Paris 8 Vincennes-Saint Denis)
  • Saulo Neiva (Université Blaise-Pascal/ Clermont II)

Retrouvez le programme en pièce jointe
Partenaires :

Mis à jour le 15 novembre 2016